Eurometropool

L’Eurométropole au cœur de l’engagement en faveur du climat

Les villes et les communes de notre région sont en première ligne pour lutter contre le réchauffement climatique, telle est la conclusion de la conférence en faveur du climat qui s’est tenue vendredi. En écho à la COP23 qui se tient ces jours-ci, l’agence de l’Eurométropole avait organisé une grande messe climatique dans le Campus Negundo à Froyennes. L’évènement était également retransmis en live via Facebook Live.

Le dynamisme des villes

Le président de l’Eurométropole Monsieur Vincent Van Quickenborne nous promettait une après-midi riche en réflexions, en projets très concrets et en échanges. « L’évènement qui se tient aujourd’hui est une grande première pour notre région. Cette conférence qui a pour thème l’engagement des villes et communes de notre région en faveur du climat est cruciale. Je suis convaincu qu’en matière d’engagement climatique, nous avons besoin de coopérer ! Et qui mieux que nos villes et communes peut contribuer au changement climatique ? »

« Le rôle des villes de l’Eurométropole est de poids, puisque 70% des objectifs à atteindre dans la lutte contre le réchauffement climatique se font à l’échelle communale. »

Une cascade d’initiatives

Comme promis, a déferlé une avalanche de projets très concrets. Projets s’inscrivant dans la sphère de l’éco-mobilité, de la production d’énergie, de l’efficience énergétique ou de la transition énergétique. Ces initiatives locales et régionales oeuvrent toutes en faveur du climat : elles participent activement à un monde plus écologique, elles offrent des réponses aux citoyens soucieux du climat, elles coopèrent, échangent leurs connaissances et bonnes pratiques, elles sont dans l’action.

Citons en premier exemple Rodolphe Deborre : « Je suis un ingénieur agronome qui a mal tourné » dit-il avec une pointe d’humour, « Aujourd’hui je pilote le développement durable du groupe de construction Rabot Dutilleul. L’objectif de l’entreprise est de construire et réhabiliter des bâtiments performants au regard des trois piliers de la durabilité : l’économie, le social et l’environnement ».

Claire Baffert, coordinatrice du projet « La Convention des Maires » nous éclaire sur cette initiative qui vise l’engagement politique : « Il s’agit d’un mouvement unique venant de la base constitué par les villes et pour les villes. C’est la plus grande initiative urbaine pour le climat et l’énergie au monde. Cette convention rassemble des milliers d’autorités locales et régionales, volontairement engagées dans la mise en œuvre des objectifs européens en termes de climat et d’énergie sur leur territoire. Deux tiers des communes belges sur le territoire de l’Eurométropole ont adhéré à la convention ainsi que de nombreuses villes françaises dont Lille. Il est important de collaborer, de partager ses connaissances et ses savoirs».

Ensuite, les pitcheurs ont fait place à une table ronde où les invités ont discuté des outils de financement pour la transition énergétique, de l’importance du copilotage entre investissements privé, public et citoyens.

L’Europe leader mondial en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

Pour clôturer cet évènement frère de la COP23, trois ministres belges , Messieurs Bart Tommelein et Jean-Luc Crucke , Madame Marie-Christine Marghem ainsi que Monsieur Gilles Pargneaux, avaient fait le déplacement. Ces invités de marque sont persuadés que les enjeux politiques en matière de climat se jouent à tous les différents niveaux de pouvoirs et qu’il est important de s’engager, d’encourager et de donner des pulsions.

En conclusion: les villes et communes de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai apportent un grand bol d’air frais dans la lutte contre le réchauffement climatique!

Texte : Marie-Hélène Willems – Eurometropolis News

Avec le soutien de l’Agence de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai – Met steun van het Agentschap van de Eurometropool Lille-Kortrijk-Tournai