Le Grand Tour

Reveil: hymne aux sépultures sans fleurs

À la tombée de la nuit en ce premier novembre, une foule se rendra dans une centaine de cimetières de Flandre pour écouter hymne et poésie. Reveil a vu le jour pour rendre hommage à des amis disparus de Deerlijk. “Aujourd’hui nous souhaitons commémorer des histoires oubliées et célébrer les défunts de façon positive,” nous livre Thomas Jacques, un des membres de Reveil. “Nous espérons que dans les années à venir Reveil se propagera dans les régions avoisinantes.”

2014 fut une année douloureuse pour le groupe Zinger de Deerlijk. Plusieurs jeunes amis du groupe perdent la vie. Le groupe enregistre le single ‘Grace – Everybody’s Dying These Day’, une ode aux amis disparus, un requiem porté par un ensemble de cuivres. Dans le clip qui accompagne le single, aux côtés de Zinger,  des camionneurs rendent hommage à un collègue défunt dans un cimetière. Le set est acoustique. Ils trinquent à sa mémoire. Le rite funéraire des camionneurs est empli de chaleur et d’amitié. Zinger décide de reprendre ce rite funéraire pour leurs amis décédés à Deerlijk. C’est l’enclenchement.

IMG_5594 (1)

Expérience de vie positive

“ Réunir les gens, tel est notre objectif “ nous confie Thomas Jacques adhérent de Reveil. “ Aider à se remémorer, à se souvenir. Beaucoup d’entre nous ne prenons pas le temps de s’arrêter, de regarder en arrière. La mort dérange surtout quand elle arrive soudainement. “ Thomas nous parle des rites funéraires d’Amérique du Sud où faire le deuil se mêle à  une expérience positive. “ En Europe, on se recueille avec retenue. Reveil veut introduire un nouveau rite funéraire.”

“ Reveil est un hymne aux sépultures sans fleurs.” peut-on lire sur le site web du fondateur de Reveil et membre du groupe Zinger Pieter Deknudt. Thomas confirme: “ Nous comblons un vide, nous réunissons les gens afin qu’ils rendent hommage tous ensemble. Au-delà des religions. Cette année, pour la première fois, Reveil réunira Chrétiens et Musulmans à Genk.”

Depuis, Reveil a pris son envol. Les artistes Ozark Henry, Isbells ou Amenra ont joué dans des cimetières. Gratuitement. Règle immuable. Reveil se veut neutre, accessible et ne veut servir des objectifs commerciaux.  “L’événement requiert de la sobriété, de la retenue et du respect” , d’après le briefing aux meneurs locaux. L’idée de musique dans les cimetières n’est pas si farfelue que cela: “ Il y a 50 ans, quand une personne décédait, la fanfare venait jouer à l’enterrement. Le cercueil était porté par les amis et la famille.”

campagnefoto Reveil18 - (c) Jopix

Livre d’histoires

Reveil se produira dans une centaine de communes en Flandre cette année. L’ASBL recherche et soutient des meneurs à l’échelle locale,  sert de médiateur avec les municipalités et met en place la communication. “ Nous travaillons tous bénévolement. À terme nous voulons disparaître pour faire place à des initiatives locales” souhaite Thomas, “ Idéalement notre projet s’étendrait au-delà des frontières: en Wallonie, aux Pays-Bas ou encore en France. Nous aimerions signifier quelque chose, faire naître un nouveau rite funéraire, tisser des liens entre les différentes cultures. “

Reveil publiera un livre cette année. Thomas Jacques s’est chargé de l’édition. “En 2016 nous avons créé un blog,  dans lequel les gens nous livrent leurs histoires de deuil. Une dizaine d’histoires personnels. De petites histoires, des histoires oubliées. Avec le livre, nous voulons sauver ses histoires de l’oubli. “

Le livre pioche dans le blog et présente des poèmes, de la prose, des images ainsi que des contributions d’artistes connus.

 

Bart Noels

Foto’s: Jopix (Deerlijk brassband), Marc Ske (kaarsjes) en Bart Noels (Thomas Jacques)

  • Reveil, le 1 novembre entre 17 et 18h. Lieux, voir : reveil.org
  • Un artiste vidéo suivra Reveil et présentera la vidéo lors du NEXT Festival pop-up expo COMMUN’IDEE.  Voir : www.nextfestival.eu