Le Grand Tour

Habitat partagé: épouser une nouvelle manière de vivre

L’habitat groupé s’est invité au domaine des Oblats dans un ancien château situé rue René Vraux à Velaines, dans la région de Tournai. La propriété de 10 ha, acquis par la Fondation « Mais Oui ! », accueille depuis 2016 neuf familles qui souhaitent épouser une nouvelle manière de vivre. Nous y avons rencontré Céline Courdain, originaire de Lille, initiatrice et porteuse du projet, au cœur de la campagne de Celles, toute baignée d’un beau soleil annonçant le printemps nouveau.

« La Fondation est une initiative sociale multigénérationnelle d’habitat partagé et d’activités culturelles et pédagogiques », voici comment Céline définit l’essentiel.

Un projet inspirant qui veut se mettre au service du « reboisement de l’âme humaine » et donner chance à des projets innovants de vie en commun pour une société plus ouverte sur l’avenir, plus respectueuse de la nature et plus solidaire.

Elle ajoute : « C’est parti de ce constat… beaucoup vivaient en ville, avaient un emploi assez stressant … on s’est aussi rendu compte que les enfants étaient en difficulté scolaire et on ne se sentait pas bien dans cet espace-là. On a eu envie de revenir aux sources, de revenir à quelque chose de plus temporisé, de plus calme, de plus zen. »

Il y a 7 ans déjà le projet prenait tout doucement forme à partir de la rencontre entre Céline, Hugues et Antoine. Chacun partageait diverses insatisfactions, mais surtout chacun était habité d’une envie commune de créer une nouvelle forme de vivre ensemble et de partager des valeurs plus respectueuses de l’humain et ancrées concrètement dans le vécu.

Le ‘Community Land Trust’ en référence

Ce modèle de propriété collective sépare la propriété du sol et celle du bâtiment. Autrement dit, l’habitant est propriétaire de l’appartement, mais pas du terrain. L’accès est donc facilité d’un point de vue pécuniaire, mais surtout cela permet de préserver l’éthique du projet et d’éviter la spéculation financière. L’exemple « référent » donné par Céline est l’abbaye Saint- Denis, située près de la ville de Mons. Ce projet  a permis de rénover un ensemble patrimonial remarquable et de procurer des logements pour de nombreuses familles en même temps que de développer  une dimension nouvelle avec l’installation d’espaces culturels. Les membres coopérateurs assurent depuis 30 ans l’entretien et la vie de ce site étonnant.

Font actuellement partie du projet de la Fondation « MAIS OUI » 9 familles, comprenant 14 adultes et 23 enfants, tous âgés entre 2 et 65 ans. 5 adultes sont de manière plus permanente « résidents » au domaine.

Les appartements, avec un espace volontairement limité, sont réservés à la vie privée. La vie en commun par contre est encouragée avec des espaces partagés, plus utilitaires comme la cuisine, la buanderie, des espaces de rangement, etc., mais aussi des lieux de vie plus conviviaux pour développer la vie commune et favoriser les échanges comme la réflexion. C’est avec beaucoup de maturité que le groupe gère sa « croissance » : pour des étapes-clés ou à des moments choisis, ils ne manquent pas de faire appel à une aide extérieure pour les aider à cerner les « essentiels » et pour les guider dans la poursuite de leur quête.

Le projet est caractérisé par sa démarche collective accompagné d’un partage des compétences : un échange de services au profit de tous en fonction des compétences de chacun.

Céline précise : « On vise une semi-autonomie alimentaire avec la réfection et l’entretien du potager. Pour le bien de la collectivité et avec la collectivité, on fait ensemble et on gère ensemble. A l’image de la gouvernance de la Fondation assurée par les utilisateurs et habitants des bâtiments et terrains, des représentants de la société civile et de l’intérêt public en lien avec le territoire… pour assurer la pérennité du projet dans ses valeurs et objectifs poursuivis. »

image 2

Céline n’est pas peu fière de nous faire découvrir l’enclos qui abrite le jardin potager.

Chaque année, un week-end du mois de mai, les grilles du domaine s’ouvrent encore plus largement que d’habitude pour des « portes ouvertes ». La Fondation fait découvrir le domaine sur ses 10 hectares boisés avec son château, son potentiel, son équipe, son histoire, ses projets… l’occasion pour de futurs acquéreurs et pour des personnes intéressées à participer aux différentes activités d’en savoir plus !

image 5image 10

Comenoir ne manquera pas de vous accueillir dès votre entrée dans le domaine.

Créer un nouveau bassin de vie

En développant le projet avec la communauté locale, la Fondation répond à des besoins locaux de logement mais aussi propose d’autres fonctions telles que des espaces culturels, associatifs, commerciaux, etc.

Deux grands bâtiments (4.000 m² à rénover) siègent au centre du domaine boisé : le château historique des Comtes de Lannoy et celui qui a été construit par les Frères Oblats. Acquis entre les deux guerres par la Communauté pour y accueillir leur séminaire pour les futurs prêtres religieux, le couvent, durant des décennies, avait été un lieu de ressourcement pour les missionnaires de retour de l’étranger et un lieu d’enseignement pour les futurs engagés. Plus de cent Oblats ont vécu là.

image 4

Le château, qui accueille déjà dans sa grande salle diverses animations, est appelé prochainement à abriter un Centre de bien-être et de développement personnel… « Recontacter sa nature profonde à tout ce qui nous entoure » sera le fil rouge de la programmation des activités, avec des formations sur la permaculture humaine avec une grande diversité d’initiatives liées au développement personnel, à la quête de sens, au retour à la nature, etc.

Un autre projet à plus moyen et long terme, est en cours de préparation : l’Accueil de personnes âgées suivant le modèle Abbeyfield : un habitat groupé pour les seniors actifs, qui ont la volonté de s’autogérer. Abbeyfield est à la fois un concept d’habitat groupé et un mouvement de volontaires qui aide des aînés le plus souvent isolés mais autonomes à partager un cadre de vie épanouissant.

La Fondation est aussi désireuse d’accueillir divers projets et est déjà connectée avec différentes associations de la région ou d’ailleurs… Un appel du pied est lancé du côté de la région de Courtrai et de la Flandre occidentale !? Le lieu, il est vrai, est très inspirant !

Céline précise : « Le développement des activités s’inscrit dans les domaines économique et solidaire… et font appel à des associations, des structures qui ont envie de s’implanter avec nous et de créer une nouvelle façon de vivre… Citons entre autres, le réseau Wapi avec la permaculture et l’éco-psychologie; le Mouvement Colibris avec Pierre Rabhi (Inspirer, relier, soutenir, ceux qui souhaitent participer à une transformation écologique et humaine de la société.); le Potager Collectif Tournai Incredible Edible Tournai avec Toni Roupin; le refuge pour animaux blessés avec le partenariat de Silence Animal de Mouscron.»

image 9

Si le parc du domaine reste ouvert au public (un sentier pédestre libre d’accès parcourt le domaine et invite à la méditation en prise avec la nature), la Fondation compte bien s’impliquer davantage dans la vie du village en proposant notamment, plusieurs activités sociales, culturelles et pédagogiques.

« Une Asbl Anim’emoa a été créée et propose dans le concret aujourd’hui diverses initiatives inspirées d’un travail de groupe sur lui-même… avec brainstorming et listage de compétences… et guidé par Le livre de nos rêves », ajoute Céline.

image 8 (1)

« Ainsi se sont déjà tenus : une formation au plessage de haies à l’ancienne (aubépine) avec Tous Eco-Citoyens; une Balade contée « La nuit ténébreuse »; une séance de formation à l’aménagement paysager du parc; une séance de développement personnel; des activités de formation « Guide nature » ; tous les mois une activité pédagogique avec les enfants de l’école communale de Velaines; des Chantiers Participatifs tous les 3ème w-e du mois, pour aider à l’aménagement des locaux et l’entretien du domaine; une Chasse aux œufs aux fêtes de Pâques. »

Cette belle aventure qui s’égrène petit à petit en une multitude d’activités très diverses est en train de constituer un mur solide au service de la construction du monde de Demain, en référence au film documentaire français réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent.

Une réponse à tous ces « Oui, mais… » qui accompagnent trop souvent les initiatives novatrices, un message d’espoir optimiste qui veut ouvrir une nouvelle voie : « MAIS OUI », c’est possible !

Serge Gramtine


Pour en savoir plus 

Agenda

  • Atelier Balade Cueillette au fil des saisons de Plantes Sauvages Comestibles ou Médicinales par une phytothérapeute le samedi après-midi de 14h à 16h les 2 mars, 6 avril, 11 mai, 22 juin et 6 juillet
  • Stage d’initiation pour les 8-12 ans à la Grimpe d’arbre encadrée par une professionnelle du 8 au 12 avril et du 22 au 26 juillet
  • Chantiers Participatifs ouverts au public tous les 3° week-end du mois
  • Toutes ces informations sont indiquées sur la page Facebook FondationMaisOui et bientôt sur le site Internet Fondationmaisoui.be