Le Grand Tour

Transforum : « Nous sommes le fanclub de la coopération transfrontalière. »

Rassembler la société civile et permettre aux gens de faire des rencontres passionnantes afin de les inspirer : telle est la mission de Transforum, une asbl dédiée aux Flamands qui souhaitent regarder ce qui se passe de l’autre côté de la frontière, au sud de la Flandre occidentale. « Nous voulons réunir les gens intéressés par les autres régions de notre zone frontalière », explique le président Robrecht Bauwens, dit « Bob ». Nous sommes partis en excursion avec Transforum. En voici le compte-rendu.

Le Pottelberg à Courtrai, un vendredi après-midi. À côté d’un car aux couleurs du KV Courtrai se forme un groupe hétéroclite. Nous sommes une vingtaine : hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, mais partageant une passion commune pour la région frontalière. Aujourd’hui, Transforum visite un centre technologique et une exposition. La coordinatrice Emmely Boudry coche les noms sur la liste des participants et nous accueille chaleureusement. Nous voilà partis.

IMG_0743

Notre première destination est Euratechnologies, un énorme centre consacré aux technologies et start-ups numériques, établi depuis 2009 dans l’ancienne Usine Le Blanc Lafont, près du centre de Lille. Plus de 300 petites entreprises travaillent ici sur des solutions numériques. « Il n’a pas dû être évident de décider de faire ça ici, ni même de réaliser ce projet tout court », se dit-on après la visite guidée. En effet, il a fallu transformer une vieille usine dans un coin abandonné de Lille en campus technologique, qui plus est en bordure d’un quartier où vivent des personnes en situation précaire.

IMG_0736

Ces dix dernières années, Euratechnologies s’est développé au point de devenir un véritable petit quartier. Des initiatives avec le voisinage visent à faire en sorte que ce succès bénéficie également aux riverains. Depuis le toit, nous avons une vue panoramique sur Lille et pouvons voir à des kilomètres à la ronde. « C’est ce qu’il y a de chouette avec Transforum. Nous découvrons des endroits où nous ne serions jamais allés, et avons l’opportunité d’en apprendre davantage sur l’histoire du lieu grâce aux personnes sur place. »

IMG_0723

« Nous sommes là pour ceux qui s’intéressent à la région frontalière », nous confie Bob Bauwens une fois de retour dans le car. « Il y a tant de choses à voir et à vivre de l’autre côté. Nous essayons d’en convaincre les gens. » Les premières années, l’association Transforum s’est concentrée sur l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, mais depuis, elle a élargi son champ d’action à l’ensemble de la zone frontalière, jusqu’à La Panne. « Nous devons viser large », explique Bob. « Il le faut. Nous sommes le fanclub de la coopération transfrontalière. Nous voulons mobiliser, et cela nécessite une vision. »

IMG_0748

Nous sommes entre-temps arrivés à Villeneuve-d’Ascq, où est présentée une rétrospective d’Alberto Giacometti. Plus de 150 œuvres de cet artiste plasticien sont temporairement rassemblées au musée d’art contemporain. L’exposition donne une belle vue d’ensemble et permet de voir l’évolution progressive de l’artiste dans sa quête de l’essentiel, qui l’aura mené aux petites statuettes emblématiques. À l’issue de la visite, les participants semblent d’accord sur la beauté et la singularité des œuvres, lorsqu’ils échangent leurs impressions autour d’un verre.

IMG_0756

Le président est satisfait des deux visites. Il passe d’un groupe à l’autre, amène les gens à discuter entre eux. « C’est ça Transforum : relever la tête et regarder autour de soi. » Sur le chemin du retour, nous abordons encore le rôle de Transforum dans l’Eurométropole. Car Transforum n’est pas qu’une association, c’est est aussi un porte-voix pour la société civile de la région frontalière : entreprises, citoyens engagés, associations. « Nous assumons également cette tâche. Nous faisons entendre notre voix via le Forum. 20 personnes y siègent au nom de Transforum, 20 au nom de notre association partenaire wallonne, et 40 au nom de la société civile française. Le but n’est pas d’y adopter une position au nom d’une région, mais d’y faire entendre, au nom de la société civile transfrontalière réunie, notre opinion sur les sujets importants dans notre région frontalière. » Ainsi, Transforum mènera prochainement une discussion sur un plan de développement de la région de Lille. Une visite sera également organisée, et la journée sera clôturée autour d’un verre. Du contenu et de l’ambiance : la combinaison idéale pour un fanclub.

Bart Noels

PS : Il y a quelques années, Eurometropolis News a trouvé refuge chez Transforum. En tant qu’initiative bénévole, nous étions à la recherche d’une asbl partageant l’esprit ouvert, le sens de la collaboration et l’intérêt pour la région frontalière qui caractérisent Eurometropolis News. Nous sommes bien tombés. Transforum nous a accueillis les bras ouverts, et nous lui en sommes très reconnaissants.

IMG_0722